+226 25 49 77 24

De meilleurs délais de délivrance des titres !

  • Publié le 1 mars 2013
  • Issiaka Sigué, directeur général de la DGTTM : Nous sommes arrivés à de meilleurs délais de délivrance des titres
  • Site web : http://www.dgttm.net/
  • Auteur : lepays.bf
  • Objet : La Direction générale des transports terrestres et maritimes réglemente, planifie et contrôle la mise en œuvre de la politique du département en matière de transports terrestres, maritimes et fluviaux.
    La Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) est l’un des services qui a subi le ravage des inondations du 1er septembre 2009. A cette situation, vient s’ajouter la forte demande de titres de transport. Qu’à cela ne tienne, la DGTTM opère ces temps-ci une véritable révolution avec une réorganisation interne qui a permis de réduire considérablement les délais de délivrance des titres de transport. Sur ces innovations déjà effectives, en cours et à venir, le nouveau directeur général, qui a pris service le 6 juin 2011, Issiaka Sigué, donne des éclaircissements sur le nouvel élan qu’il veut imprimer à la DGTTM et pour ses usagers.

Le Progrès (L.P) : Comment se porte la DGTTM après la furie du 1er septembre 2009 et face à forte demande a laquelle elle fait face de nos jours ?

Issiaka SIGUE (I.S) : Le 1er septembre 2009 est une date vraiment inoubliable pour l’ensemble des Burkinabè de façon générale, des Ouagalais en particulier et de façon plus particulière pour la Direction générale des Transports terrestres et maritimes où les services administratifs ont connu le plus de dégâts. Je n’étais pas là à l’époque, mais j’ai pu voir à la télévision les images de l’inondation comme tout le monde. Je suis même venu après pour voir tout ce que la Direction a perdu comme archives. C’est ce que nous appelons « archives vivantes », c’est-à-dire des documents qui restent utiles pendant très longtemps : les fonds de dossiers des permis de conduire, comme ceux des cartes grises peuvent faire l’objet de sollicitations par leurs propriétaires jusqu’à ce que ces véhicules sortent de la circulation pour ce qui est des véhicules ou que le détenteur d’un permis de conduire décède pour ce qui est des permis de conduire.

Alors, quand on perd des archives de ce genre, c’est extrêmement dangereux. Depuis cette époque, je dois dire qu’il y a un important travail qui a été abattu. Ainsi la Direction générale a pu refaire le câblage de son système informatique qui était très touché, avec l’appui des partenaires financiers .Une requête a été soumise au ministère de l’Economie et des Finances aux fins de la réhabilitation, pour permettre à la DGTTM de travailler vraiment dans des conditions beaucoup plus sereines pour le bonheur de ses usagers et des actions sont en train d’être menées dans ce sens.